Foire aux questions

Vous trouverez dans cette section des réponses aux questions fréquemment posées sur le concours. Si vous ne trouvez pas sur ce site la réponse à l'une ou plusieurs de vos questions, vous pouvez envoyer un courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Le concours

- À quelle date faut-il être titulaire d'un doctorat ? Un.e candidat.e peut s'inscrire au concours et passer les épreuves avant d'être titulaire d'un doctorat, mais, en cas de réussite au concours, il/elle ne pourra être déclaré.e admis.e que s'il/elle a soutenu sa thèse avant la date de publication des résultats de l'admissibilité.

- Peut-on être titulaire d'un doctorat qui ne relève pas de la discipline "physique" et être déclaré.e admis.e au concours ? Oui, en cas de réussite au concours il suffit  d'être titulaire d'un doctorat pour être déclaré.e admis.e, quelle que soient la discipline et la spécialité du doctorat. Et bien sûr remplir toutes les autres conditions, plus générales, pour devenir enseignant.e.

- Est-il possible de concourir la même année au concours de l'agrégation externe de physique-chimie option physique et au concours spécial de l'agrégation externe de physique-chimie option physique ? Il est possible de s'inscrire aux deux concours, en début d'année scolaire, mais il n'est matériellement pas possible de composer aux épreuves écrites des deux concours, car l'épreuve écrite du concours spécial (composition de physique-chimie) se déroule en même temps que l'épreuve de composition de physique du concours "classique". Il faut donc choisir au plus tard le jour de cette épreuve celui des concours que l'on tente.

- Une fois admis.e à ce concours spécial, quelles carrières peut-on envisager dans l'enseignement ? Les mêmes carrières qu'un.e candidat.e admis.e au concours externe "classique" de l'agrégation de physique-chimie option physique. ATTENTION : la note de service n°2017-069 du 11-4-2017 paru au BOEN n°15 du 13 avril 2017 indique qu'un.e les lauréat.e de l'agrégation externe spéciale ne peut être nommé stagiaire en qualité d'ATER, de doctorant contractuel, de PRAG et qu'il/elle ne peut pas être maintenu en situation de détachement au 1er septembre qui suit la réussite au concours.

L'épreuve écrite

- Dans l’arrêté du 28 juin 2016 fixant les modalités d’organisation du concours est indiqué que l’épreuve écrite est une composition de physique-chimie structurée en deux parties : une partie à dominante physique et une partie à dominante et que la première partie compte pour deux tiers de la note finale, la seconde pour un tiers. En pratique, quelle note aurait un candidat qui ferait parfaitement la partie à dominante physique sans rien faire de la partie à dominante chimie ? Un candidat qui traiterait parfaitement la partie à dominante physique mais n'aurait pas abordé la partie à composante chimie obtiendrait la note de 80/120 (le coefficient de l'épreuve est égal à 6). De même, un candidat qui traiterait parfaitement la partie à dominante chimie mais n'aurait pas abordé la partie à composante physique obtiendrait la note de 40/120.

- Un "sujet 0" de l'épreuve écrite est-il disponible? Non, aucun "sujet 0" n'a été mis à disposition des candidats.

Les épreuves orales

 - Quels sites les candidats peuvent-ils consulter durant les épreuves orales ? Comme l'indique l'arrêté du 28 juin 2016 "Durant chacune des épreuves orales (préparation, exposé, entretien avec le jury), les candidats peuvent consulter et exploiter l’ensemble des ressources accessibles sur le réseau internet." Pour autant, les dispositions générales des concours stipulent que les candidats ne doivent avoir aucune communication entre eux ou avec l’extérieur durant les épreuves. Si les candidats peuvent donc consulter et exploiter des ressources accessibles sur le réseau internet, ils ne peuvent pas dialoguer avec l'extérieur (directement, via un téléphone, le réseau internet...) sous peine de poursuites pour tentative de fraude donnant lieu à élimination du concours. Les accès ou connexions aux réseaux sociaux, aux logiciels de messagerie, aux boites de courriel, etc. sont donc interdits. Un contrôle a posteriori des sites consultés pourra être effectué.

 - Durant l'épreuve de mise en perspective didactique d'un dossier de recherche, les candidats ont-ils accès au dossier scientifique (document pdf) qu'ils ont transmis à la DGRH au plus tard 10 jours avant le début des épreuves orales ? Oui, durant la préparation de l'épreuve comme durant l'épreuve elle-même.

 - Pour l'épreuve de mise en perspective didactique d'un dossier de recherche, les candidats peuvent-ils apporter un diaporama, par exemple sur un clé USB, le jour de l'épreuve ? Non, car il s'agirait d'une modification de la nature de l'épreuve qui ne peut intervenir en cours de session. Plus globalement, les candidats ne peuvent apporter AUCUN document personnel au moment des épreuves car cette possibilité n'est pas prévue par le règlement. Cependant, les candidats ont réglementairement la possibilité de consulter et d'exploiter l'ensemble des ressources accessibles sur le réseau internet (voir question/réponse ci-dessus), y compris donc des ressources qu'ils auraient élaborées eux-mêmes et qu'ils pourront télécharger. Ils auront de plus à leur disposition, durant cette épreuve comme durant toutes les autres épreuves orales, un ordinateur relié à un vidéoprojecteur.